La Polynésie Française offre un sanctuaire océanique

salon-de-la-plogee-2018-e-tahiti-travel

Protection de l’environnement et de la faune marine de Tahiti et ses îles

La Polynésie Française offre un sanctuaire océanique de 4 millions de kilomètres carrés à ses emblématiques tortues marines auxquelles les polynésiens de jadis prêtaient le pouvoir de guider les âmes vers l’au-delà :

Dans le monde entier, les tortues marines sont perçues comme attachantes et vulnérables, au même titre que les dauphins et les baleines. C’est incontestablement notre imaginaire et ce qu’il reste en nous de notre sensibilité d’enfants qui nous amènent à envisager les tortues marines avec tant de sympathie et d’affection. Les histoires et les contes que nous avons lus du temps de notre enfance, ont sûrement contribué à façonner cette perception et cet attachement à l’espèce. Mais les adultes que nous sommes devenus tiennent aussi à la survie des tortues marines… Et ce n’est pas seulement parce que nous rappelons nos rêves d’enfants dans le décor desquels les tortues tenaient le rôle de personnages inoubliables : C’est aussi et surtout parce que notre conscience d’adultes responsables nous amène à souhaiter ardemment que l’environnement marin et les espèces menacées soient efficacement protégées, comme à réprouver énergiquement la cruauté, l’inhumanité et l’irresponsabilité du braconnage dont les tortues sont encore victimes, tout comme d’autres espèces…

 

A Tahiti et ses îles, la tortue marine est également ancrée dans l’imaginaire et l’affectif des populations. Elle est au cœur de nombreuses légendes et attire à la fois la sympathie et l’empathie. Dans la culture polynésienne, la tortue est emblématique de l’incroyable biodiversité de nos eaux : Si elle revient fréquenter les lagons, alors on considère que l’océan et la faune qui l’habite sont en bonne santé. Par ailleurs, dans la culture de nos îles, la tortue (« honu » en langue Maohi), symbolise la paix de l’esprit, l’harmonie familiale et la fertilité. Les polynésiens d’autrefois voyaient aussi en elle, une sorte de navigatrice inspirée par les dieux et même un guide vers le monde de l’au-delà, parce que la tortue représente le lien entre la terre qui symbolise l’humain, et la mer qui figure l’au-delà… C’est ainsi que les polynésiens des temps anciens croyaient que la mer (dont dépendait intégralement leur subsistance) était l’au-delà et que tant que les tortues pourraient circuler librement entre terre et mer, il y aurait encore des guides pour les conduire un jour vers le repos éternel…

 

A Tahiti et ses Iles, les tortues sont menacées par la raréfaction des lieux de ponte (les plages isolées étant moins nombreuses qu’autrefois) et le braconnage qui continue à sévir, bien qu’il soit formellement interdit de les chasser, comme de consommer et de commercialiser leur chair. Les lieux de ponte recensés sont les îles de Tupai, Scilly, Bellingshausen, Mopelia et Tetiaroa. Il y a 5 espèces de tortues en Polynésie Française. Le moment où les tortues sont les plus vulnérables est la période de ponte qui commence en octobre et se termine en mars. Toutes les espèces de tortues marines fréquentant les eaux polynésiennes sont protégées. Mais il reste difficile de faire respecter la loi sur un territoire aussi étendu (4 millions de kilomètres carrés, soit à peu près la superficie de l’Europe) …  Depuis 1971, le gouvernement de la Polynésie française s’est donné les moyens généraux et les outils juridiques nécessaires à la protection des tortues marines en créant l’observatoire polynésien des tortues marines, structure indépendante dont il a confié la gestion à l’association « Te mana no te Moana » (« l’esprit de l’océan » en langue Maohi). L’observatoire polynésien des tortues marines constitue un outil de gestion participative structuré et efficace : Il forme les populations locales et les implique dans le recueil de données, tout en lançant régulièrement des campagnes de sensibilisation et des actions exemplaires en collaboration avec de grandes structures (l’hôtel « le Brando » à Tetiaroa a ainsi accepté de filtrer ses lumières, de limiter considérablement ses nuisances sonores et de sensibiliser ses clients au respect des tortues venant pondre sur les plages de l’atoll)…

A Tahiti et ses Iles, les tortues marines ont fini par représenter la pérennité de la vie dans l’océan, elles sont un marqueur de la résilience des espèces que notre mode de vie délétère et suicidaire a presque condamnées, elles symbolisent l’espoir d’une vie meilleure dans laquelle l’homme comprendra que sa propre survie et celle de sa civilisation dépendent du respect de l’environnement et notamment du maintien de la biodiversité. La protection des tortues marines est un acte fort qui va bien au-delà du souci de préservation de l’environnement, c’est un acte de civilisation… Chez nous en Polynésie, nous aimons savoir que nos emblématiques tortues marines sont protégées et nous les protégeons vraiment, c’est-à-dire avec proactivité, volontarisme, efficacité et professionnalisme scientifique.

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER !

Mettez-vous en mode "rêve" ! Et connectez-vous au Paradis ! Recevez nos offres spéciales et restez à l'affût des meilleures opportunités de venir vivre ou revivre votre rêve en vous abonnant à notre Newsletter !

Je choisis explicitement de recevoir la newsletter e-Tahiti Travel et je sais que peux facilement et à tout moment me désinscrire.